Domaine d’Emeraude 2009

Maître d’ouvrage : PNRM
Architecte : Olivier COMPERE architecte DPLG
ACHISHOW sarl architecte DESA (Phase AVP)

Paysagiste : URBALAND
Bureau d’études techniques : CETEM
Economiste/OPC : BE Richard NICOLAS
Coordonnateur S.P.S : ASCO BTP
Bureau de contrôles : ANTILLES CONTROLES

Mission : Mission de base + OPC
Année : 2009
Durée des travaux : 14 mois
Montant des travaux : 5.35 M € HT
Surface plancher : 1126 m²

Ce projet se devait de ne pas offenser les lieux magnifiques dans lesquels il s’implante. Il s’est donc imprégné de la beauté du site pour la rehausser par une architecture en harmonie avec son environnement naturel.
Le projet comprenait la traversée par passerelle piétonne de la ravine, l’aménagement d’un espace d’accueil et de détente au bord de la rivière, la réalisation d’un pôle d’accueil et enfin la création d’un équipement muséographique sur le thème de la nature Martiniquaise dans le bâtiment existant de la “Maison de la Nature Martiniquaise” rénovée et agrandie.
Le pôle d’accueil constitue le point de départ du cheminement qui mène de la Maison de la Nature et au-delà, vers la forêt tropicale aménagée. Le bâtiment regroupe l’ensemble des fonctions accueil, billetterie, boutique, restauration et gardiennage. Le pôle d’accueil, espace ouvert dans le sens du cheminement vers la Maison de la Nature est traité dans le même esprit architectural que cette dernière. Les volumes regroupant les fonctions du pôle d’accueil viennent se “clipper” sur le mur “écran”. Pour l’arrivant, ce mur constitue un premier plan sur fond végétal qui, tout comme en photographie, permet de créer une “profondeur de champ”. Le portique situé à l’axe du pont cadre une vue “diapositive” sur l’aire de loisirs et de baignade tout en marquant symboliquement un effet de porte pour le piéton. C’est le long de ce mur que se coulent les visiteurs et usagers de l’aire de loisir pour accéder à l’ensemble des services offerts par le pôle d’accueil.
Les concepteurs ont voulu donner à la Maison de la Nature et au pôle d’accueil associé un caractère “brut” et “monumental”, intemporel, en dehors des modèles de l’architecture internationale et des styles locaux empruntés au passé.
Pour ce qui concerne la maison de la Nature, il s’est agi de réaménager le bâtiment existant en apportant une forte valeur ajoutée sur le plan architectural et de l’image que véhicule ce nouvel équipement à l’échelle du Nord Caraïbe et de la Martinique. La Maison de la Nature se doit d’être monumentale, singulière et emprunte de personnalité. Le parti architectural proposé par les concepteurs s’appuie sur la création de voiles écrans embrassant la largeur du terrain d’emprise de la rivière à la ravine, étirant ainsi le bâtiment, barrant le site sur fond de forêt humide, sorte de césure minérale et monumentale percée d’ouvertures et de portiques laissant deviner l’entrée du Musée et la véranda périphérique. Le bâtiment existant a été entièrement redessiné en l’enchâssant dans des voiles remontant à hauteur du faîtage de la toiture conservée, jusqu’à faire oublier la typologie initiale du bâtiment.
Le choix des formes et des textures, brutes et minérales, confèrent à l’édifice une monumentalité sans artifice, parfaitement intégrée à son environnement et laissant la politesse à la nature tout en la mettant en valeur.

L'accès au site - The site access

L'accueil - The lobby

Musée - Museum

L'entrée du Musée - The museum entrance

La pergola

"Le grand bassin"

Crédit Photographique : LUMIS PHOTOGRAPHY© - TRINIDAD

"Le cloître"

"Le grand mur"

Crédit Photographique : LUMIS PHOTOGRAPHY© - TRINIDAD